Formation Bricolothérapie: L’arbre à émotion et à besoin

CONSIDÉRATIONS  PSYCHOLOGIQUES :

Exprimer ses émotions se les appropriées et les donner à voir d’une manière socialement adaptée est capitale pour le sujet. Aller à la rencontre de son humeur permet ensuite au sujet d’ajuster son comportement, trouver des solutions et agir en conséquence. C’est très utile pour l’entourage car cela lui évite de réagir de manière inadaptée face à une même situation : l’accompagnateur va adapter ses demandes et sa manière de communiquer en fonction de l’humeur exprimée par l’accompagné (ex : lorsque l’accompagné indique «  je suis en colère et j’ai besoin de me défouler », vous allez l’accompagner différemment que s’il indique « je suis en colère et j’ai besoin d’un gros câlin »).

Aussi nous avons réalisé des » arbres à émotions et à besoins » sur lesquels chacun a pu mettre son émotion du moment: joie, colère tristesse ou peur mais aussi donner à voir ce dont il avait besoin à ce moment là…

Beaucoup de créativité que je suis heureuse de partager avec vous !

 

Les arbres en constructions:

construction arbre à émotions et à besoins

 

 

Les superbes créations:

 

arbre1

arbre2

arbre3

 

Pour les photos les quatre émotions et les besoins ont été mis sur l’arbre. dans une utilisation quotidienne on ne donne à voir que l’émotion et le ou les besoins du moment.

Je vous explique tout cela en détail avec une fiche Créapsy dés jeudi !!!

 

signature

 

Nouvelles 1 du « Grand Voyage de Trucs et Astuces de Psy

vteadp

Le lundi c’est;  Nouvelles du Grand voyage de « Trucs et Astuces de psy » !!!!

 

Aujourd’hui je vous parle des modalités de fonctionnement (que vous pouvez d’ailleurs retrouver sur le blog)                                                                                                                                                                                                                              Rappelez-vous, c’est l’histoire d’un voyage… d’un partage !

1) Descriptif du voyage:
Partager deux pages du carnet qui se font face sur le thème: ” Les outils pour accompagner les soucis et tracas du quotidien”.                                                                                                                                                                        Vous pouvez utilisez le médium de votre choix : écriture, collage, dessin, photo…c’est à vous de décider comment nous faire partager votre créativité !

2) Informations voyageurs :

Le circuit se trouve sous forme d’un tableau qui se trouve dans le carnet.Merci de bien respecter l’itinéraire établi…

3) Conditions de participation au voyage :

 

(En vous inscrivant à ce voyage, vous vous êtes engagées à respecter ces conditions.)

1)     Lorsque vous recevrez à votre tour le carnet, vous aurez 4 jours pour le remplir et le poster au participant suivant.

2)   Les frais d’envoi  en  » Lettre suivi  » au participant suivant (pour éviter que le carnet ne s’égare !) sont à votre charge (Le montant s’élève à 5 euros 50 environ…)

3)     Une fois votre  partage effectué, merci de me faire parvenir une photo du carnet rempli et un petit commentaire de votre part… Je publierai sur le blog cette photo et votre message. Ainsi, nous aurons l’occasion de voyager avec le carnet et de suivre son itinéraire!

4)     Conservez bien le reçu de la poste au cas où le carnet ne donnerait plus de nouvelles!!!! (On croise les doigts pour que le voyage se passe sans turbulences!!!)

IL NE ME RESTE QU’A NOUS SOUHAITER : « BON VOYAGE !!!!!

signature

Formation Bricolothérapie: Les émotions

emotionsDEFINITIONS :

Une émotion (du latin motio « action de mouvoir, mouvement »)   est une réaction psychologique et physique à une situation. Elle a d’abord une manifestation interne et génère une réaction extérieure. Elle est provoquée par la confrontation à une situation et à l’interprétation de la réalité.                                                                                             En cela, une émotion est différente d’une sensation, laquelle est la conséquence physique directe (relation à la température, à la texture…).

La sensation est directement associée à la perception sensorielle. La sensation est par conséquent physique.

Quant à la différence entre émotion et sentiment, celle-ci réside dans le fait que le sentiment ne présente pas une manifestation réactionnelle. Néanmoins, une accumulation de sentiments peut générer des états émotionnels.

 

ORIGINES :

L’un des premiers traités sur les émotions est dû au philosophe René Descartes. Dans son traité Les Passions de l’âme, Descartes identifie six émotions simples : « l’admiration, l’amour, la haine, le désir, la joie et la tristesse » et toutes les autres en sont des compositions ou bien en sont des espèces.

Par la suite, Paul Ekman, (Psychologue américain, né le 15 février 1934,  ) fut l’un des pionniers dans l’étude des émotions dans leurs relations aux expressions faciales (théorie de détection des micro-expressions élaborée à partir d’études sur les sociétés primitives et leurs réactions universelles à diverses photographies). Il est considéré comme l’un des cent plus éminents psychologues du xxe siècle.

 

 LES EMOTIONS DE BASES : 

Les émotions secondaires, la nostalgie par exemple, sont des mélanges des émotions de base. On parle également parfois d’émotions mixtes pour nommer les émotions secondaires. Par exemple, d’après Paul Ekman la honte est une émotion mixte, à la base un mélange de peur et de colère (bloqué ou retournée contre soi)6.

 

POURQUOI  AVONS-NOUS DES EMOTIONS ? 

Souvent, il nous arrive de considérer nos émotions comme des obstacles, des erreurs ou des faiblesses. Nous cherchons alors à les contrôler et à les empêcher de se manifester.
Essentiellement, toutes nos réactions émotives sont là pour nous aider à nous adapter à chaque situation de notre vie. Elles servent à nous permettre de tirer le plus de satisfaction possible de chaque moment et d’éviter les obstacles et les dangers qui se trouvent sur notre chemin. C’est un peu comme un système de guidage très sophistiqué qui nous amène à notre principale destination: la satisfaction de nos besoins. On s’émerveille parfois devant le système de sonar dont se servent les dauphins pour se guider. Avec notre système émotif, nous n’avons rien à leur envier, bien au contraire !

Par exemple, la peur déclenche en nous des réactions physiques qui nous aident à faire face au danger plus efficacement. Notre vision devient plus précise, nos réflexes plus vifs, nos muscles plus forts et nous sommes moins sensibles à la douleur. Nous avons alors tout ce qu’il faut pour mieux réagir au danger en combattant ou en fuyant efficacement.

On voit souvent, dans de telles situations, des personnes qui accomplissent des choses dont elles seraient normalement incapables. Les athlètes en sont bien conscients et ils tentent de s’en servir pour atteindre des performances supérieures, en mettant cette intensité au service de leurs objectifs.

En fait, nos émotions sont la partie la plus importante de notre système de guidage: elles fournissent l’information nécessaire et les indices pour la rendre utilisable. En effet, nos sentiments et nos émotions nous informent continuellement sur la situation dans laquelle nous sommes et sur notre état intérieur. Plus précisément, cette vie émotive nous renseigne sur l’effet des événements et de nos propres actions sur notre équilibre intérieur.

À chaque moment, mes réactions émotives m’indiquent dans quelle mesure mes besoins sont satisfaits ou insatisfaits Elles me montrent jusqu’à quel point la situation ou les événements me conviennent vraiment.

Lorsque nous pensons aux émotions de ceux qui nous entourent, cette réalité nous apparaît plus évidente. Par exemple, si mon ami devient triste pendant que je parle, je sais immédiatement que ce que je viens de dire ne correspond pas à ce qu’il voudrait. De même, si ma conjointe se fâche, il m’apparaît évident qu’elle considère ce que je disais comme un obstacle à sa satisfaction.

Pourtant, lorsque nous pensons à nos émotions, il arrive souvent que nous soyons moins clairvoyants. Nous serons portés à considérer notre tristesse non pas comme un signe important à considérer, mais comme une faiblesse relativement inacceptable. De même, nous traitons souvent notre colère comme un manque de maîtrise et non comme une énergie utile pour vaincre un obstacle sérieux.

Parfois, il nous arrive d’accuser les autres d’avoir des réactions émotives excessives. Mais là encore, il est facile de déceler le motif de cette évaluation: nous considérons la réaction de l’autre comme trop forte ou trop émotive lorsqu’elle dérange notre démarche, lorsqu’elle nuit à l’atteinte de nos objectifs. Personne n’accuse un autre de l’aimer trop fort à moins d’être en train de chercher à s’éloigner de cette personne. Ce n’est pas sa recherche de satisfaction que nous dénonçons alors, c’est la difficulté supplémentaire qui en résulte pour notre séparation.

 

 

DES MESSAGES PRECIS :

Chaque émotion ou sentiment nous donne un message précis à propos de notre équilibre intérieur. Ainsi, la colère nous indique que notre organisme a décelé la présence d’un obstacle. De même, la tristesse est présente lorsque nous subissons une perte ou lorsque nous souffrons d’un manque. La liste des exemples serait longue, car chaque sentiment est porteur d’un message particulier.

Heureusement, il n’est pas nécessaire de nous promener avec un manuel de traduction pour connaître le sens particulier de chacun, il suffit d’y être soigneusement attentif et de le ressentir complètement. Si je suis réceptif et curieux devant les sentiments et les émotions qui apparaissent dans mon monde intérieur, il est assez facile d’en comprendre les messages.

Mais par contre, si je m’objecte et si je considère ces réactions comme peu appropriées, cela ne les empêchera pas d’exister, mais leur signification ne pourra devenir claire. En fait, mes sentiments commenceront alors à prendre des formes différentes qui refléteront non seulement le déséquilibre initial, mais également les déséquilibres supplémentaires qui apparaîtront à partir du moment où je repousserai mon sentiment.

 

Ça semble bénin: je ne fais que repousser un sentiment. Mais en fait, c’est la première marche de la descente aux enfers. Comme nous allons le voir, c’est le premier pas vers une multitude de problèmes en tous genres.

 

Et c’est le début des complications! Les frustrations s’accumulent et les sentiments deviennent plus intenses, tellement que j’en viens facilement à les considérer comme disproportionnés. Mon émotion reflète alors non seulement ma réaction à l’événement particulier à l’occasion duquel elle se manifeste, mais également ma frustration accumulée dans plusieurs autres situations analogues. Ma réaction est trop forte pour la situation présente, mais elle est exactement de la bonne intensité pour s’adresser à l’ensemble des situations auxquelles j’ai refusé de réagir. Et c’est justement ce que je fais maintenant: je réagis à toutes ces situations à la fois. C’est la deuxième marche, plus glissante que la première, celle où j’accumule les frustrations.

 

L’exemple le plus fréquent de cette accumulation, c’est celui où on a l’impression d’être comme une bombe. Par exemple, on n’en peut plus de se laisser mener par le bout du nez, on s’en veut d’être incapable de dire non, on en a marre de se laisser traiter comme si on n’était rien. C’est alors comme une impossibilité physique: plus rien ne passe, on est tout simplement incapable d’accepter une frustration supplémentaire. La coupe est pleine, comme on dit!

 

Mais encore là, tant que mes émotions demeurent vivantes, tout n’est pas perdu. Je considère peut-être que mes réactions sont exagérées, mais elles continuent à m’indiquer le chemin à suivre. Il est encore assez facile de les écouter et d’en tenir compte; il suffit que je le décide. Ça prend un peu de courage pour faire face à la question qu’on évite depuis un certain temps, mais c’est encore relativement facile. C’est l’étape suivante qui est vraiment dangereuse: celle où je parviens à étouffer mes émotions, à les empêcher de ressortir de temps à autre.

 

LES EMOTIONS ETOUFFEES SONT COÛTEUSES  

 

C’est ce qui arrive souvent dans les relations de couple insatisfaisantes: je suis de plus en plus insatisfait, mais je crois de moins en moins à la possibilité de parvenir à une solution. Alors, plutôt que de continuer à ressentir la colère qui monte en moi et qui pourrait servir à briser le cercle vicieux, je choisis de l’étouffer. Je ne veux plus faire de scènes inutiles, je ne crois plus qu’il est utile de soulever encore une fois le problème pour arriver toujours à la même impasse, je ne veux pas d’une violente querelle devant les enfants, je trouve moins fatigant de bouder ou de boire… Tous les prétextes peuvent servir et chacun comporte une part de vérité, mais le résultat final est toujours le même: je choisis de m’éteindre. C’est la troisième marche de la descente vers la perte de soi.

Et ce choix, on le paye chèrement! Le premier et le plus grave prix à payer, c’est une forme d’indifférence intérieure: on ne souffre plus vraiment, on ne réagit plus tellement, on est comme neutre. Et ce n’est pas seulement avec la personne devant laquelle on étouffe ses réactions, c’est un peu partout. Cette indifférence s’étend comme une tache d’huile. En fait, on est psychologiquement ou émotivement mort! Comme un mort, on n’a plus de réaction et nos réflexes disparaissent, même ceux qui servent à la survie. Un mort n’a pas besoin de réflexes de survie!

Bien sûr, on peut se donner l’illusion de demeurer vivant: on se passionne pour le football, on plonge à fond dans le travail, on s’absorbe dans un hobby accaparant, on investit tout dans un enfant ou un chat. Mais du point de vue de nos besoins psychologiques les plus importants, c’est la démission, avec la nostalgie ou l’amertume qui suivent de près.

Si cette indifférence émotive apparente dure trop longtemps, on glisse vers la quatrième marche: celle où des indices secondaires accaparent notre attention. Plusieurs maux nous guettent alors: dépression, angoisse, phobies, stress, migraines, maux de dos. Tous ces problèmes découlent de notre capitulation ou de notre aveuglement volontaire. Ce sont les résultats directs de nos façons de fuir, de nous engourdir, d’éviter de voir ou de savoir ce qui ne va pas.

Tout comme les émotions et les sentiments du début, ces réactions sont les indices de notre organisme pour attirer notre attention sur des manques importants par rapport à nos besoins principaux. Mais cette fois, les indices sont beaucoup plus difficiles à décoder. Premièrement, parce qu’ils sont très indirects: les réactions saines (sentiments et émotions) se sont transformées en problèmes (symptômes) qui empirent encore la situation. Deuxièmement, les nouveaux indices sont difficiles à utiliser parce qu’il s’agit de problèmes qui exigent des solutions supplémentaires. En accaparant notre attention, ces problèmes la détournent du manque de satisfaction qui persiste et nous empêchent d’y remédier. Il devient donc difficile de s’attaquer à la cause réelle de nos maux, car elle est cachée derrière un mal qui prend de plus en plus de place.

LES FAUSSES REPONSES AUX BESOINS

Souvent, à cette étape, on commence à s’inquiéter. Les symptômes nous alarment et nous cherchons à comprendre ce qui ne va pas. C’est la solution la plus saine, mais aussi la plus exigeante. Si nous parvenons à ne pas nous laisser distraire par les problèmes secondaires, il est possible de remonter la pente.

Mais il arrive très souvent que cette inquiétude débouche sur une nouvelle forme d’évitement: la recherche de satisfactions compensatoires. C’est la cinquième marche d’un escalier de plus en plus glissant. Par exemple, on peut se faire illusion en recherchant l’admiration ou l’attention constante de notre entourage, en cherchant à accumuler l’argent ou le pouvoir, en s’impliquant dans des guerres interminables ou dans de folles aventures amoureuses.

Dans ce cas, les indices de notre malaise deviennent encore plus difficiles à reconnaître. Comme il nous semble normal d’être anxieux avant de donner un spectacle, dans une situation de conflit, en tentant de conquérir une personne ou un groupe, il est difficile de reconnaître le signal d’alarme plus fondamental que nous donne notre organisme. On ne voit plus que le malaise réel vient de notre profonde insatisfaction, car nos joies et nos difficultés ponctuelles nous la dissimulent. L’excitation cache la frustration et tente en vain de remplacer la satisfaction.

Et alors, on devient insatiable: la recherche d’attention, de pouvoir, d’argent ou d’admiration est interminable parce que le besoin qu’on cherche à combler n’est pas le bon. C’est comme si on était devenu dépendant d’une drogue: le besoin augmente à l’infini. Mais ces paradis artificiels sont remplis d’illusions et de cruelles déceptions: toute l’admiration au monde ne vaut rien pour nourrir émotivement la personne qui a besoin d’être aimée! Quelques suicides de vedettes trouvent ici un sens nouveau.

 

LES COMPLICATIONS PHYSIQUES :

Mais alors, les problèmes deviennent encore plus graves et plus insidieux. C’est notre corps qui devient la voix de nos besoins: ulcères, troubles cardiaques, maladies de la peau, insomnie et plusieurs autres troubles physiques apparaissent comme des cris d’alarme de notre organisme qui n’en peut plus. C’est la sixième marche: les symptômes nous indiquent qu’il s’agit d’une situation grave et urgente. Mais aurons-nous le courage, cette fois, d’y être attentifs? Pourquoi maintenant?

Plusieurs personnes entreprennent une démarche pour s’attaquer au problème lorsqu’elles sont rendues à ce stade. Souvent, elles iront chez le médecin dans l’espoir d’une solution physique simple. Un médicament, une chirurgie, un programme de conditionnement physique, une diète, ou même de la physiothérapie apparaissent alors comme des solutions désirables.

Elles sont vivement déçues lorsque leur médecin leur parle de stress, de burnout, de dépression et de l’importance de traiter le côté psychologique de leur vie. Elles restent longtemps sceptiques devant le psychologue qui tente de les aider à voir combien leur vie a besoin d’un réajustement, combien leur couple est un poids, combien il leur faudra changer leur façon de vivre pour arriver à une solution.

Souvent, à ce stade, ce n’est même plus une question d’avoir le courage de regarder le problème en face. D’une part, on est convaincu qu’il s’agit d’un problème physique auquel il faut des solutions physiques. D’autre part, on est alors tellement mêlé et confus qu’on désire vivement s’en remettre à quelqu’un d’autre pour identifier le problème et la solution. On a renoncé à se comprendre et on cherche partout les promesses d’un mieux-être.

Le médecin nous dit: « c’est psychologique », « c’est entre les deux oreilles ». Mais c’est révoltant, car le mal est réellement présent, on le ressent vraiment. Il est tentant alors de consacrer son énergie à prouver au médecin qu’il se trompe, que le problème existe vraiment, qu’il ne s’agit pas d’une maladie imaginaire! Dans un premier temps, on ira chercher l’opinion d’un deuxième médecin, puis d’un troisième… Par la suite, on en viendra à faire appel à tous ceux qui nous promettent une guérison ou au moins une compréhension de notre situation: guérisseurs, conférenciers et livres de psychologie deviennent alors nos voies de solution. Oui, même la lettre du psy peut être une fausse solution remplie d’illusion.

LE CHEMIN VERS LE MARASME : 

En résumé, on peut comparer ce cheminement à un escalier qui descend vers le marasme psychologique. C’est le passage dangereux qu’on emprunte si on refuse de prendre nos sentiments et nos émotions au sérieux et si on refuse de tenir compte des messages qu’ils véhiculent. Cet escalier très glissant nous invite à continuer toujours vers le bas; seul un choix volontaire, appuyé sur une bonne compréhension des forces en jeu, peut nous permettre de rebrousser chemin vers une vie saine et satisfaisante.

Voici un résumé des étapes de ce cheminement néfaste. Le fait de le connaître et de savoir déceler où nous en sommes sur cette voie est déjà un élément de solution.

  1. Contester, repousser ou contrôler le sentiment ou l’émotion.
  2. Accumuler les frustrations, émotions ‘excessives’.
  3. L’élimination des indices (indifférence).
  4. Les réactions secondaires (angoisse, phobie, stress, dépression).
  5. Les satisfactions illusoires et compensatoires.
  6. Les problèmes et solutions physiques.
  7. La tournée des médecins et des ‘gourous’.

 LA BRICOLOTHERAPIE POUR RENVERSER LA VAPEUR !!!!

 

signature

( Sources: www.redpsy.com/infopsy/emotions.htm; wikipédia, sophie Laplaze)

 

Formation Bricolothérapie: Le Concept

A) DEFINITION:

« La Bricolothérapie » ou bricolage thérapeutique est un concept  introduit  en 2012 par la psychologue Sophie JUANES-LAPLAZE, mais qui pourra sembler familier. Celui-ci consiste à offrir aux personnes en souffrance « un support plus concret pour exprimer leurs difficultés, pour matérialiser celles-ci au travers d’une création ». C’est parfois difficile de s’exprimer avec des mots. Il est alors courant chez le psychologue d’avoir recours au dessin, au jeu…

La Bricolothérapie emprunte un peu de ces deux médiums en employant un nouveau moyen d’expression : le bricolage.                                                                                                                                                                                                   Attention, il ne s’agit pas de bricoler pour bricoler, mais « de construire quelque chose qui a du sens, en lien avec ses problèmes ». Pour les plus petits ou les plus en difficultés l’adulte est bien, évidemment, amené à l’assister dans cette construction, voire, à faire le plus gros du travail, mais c’est bien la personne qui doit donner du sens à la création.

N’allez surtout pas croire que la Bricolothérapie est réservée aux enfants en souffrance psychologique, elle est au contraire un excellent moyen d’aider toutes les personnes de 0 à 99 ans (et plus encore !)  à surmonter leurs petits tracas du quotidien.

La création n’a rien de magique  en elle-même. Mais le simple fait d’avoir agi activement contre sa souffrance aide la personne à la surmonter, à la dépasser. Le processus de création est ainsi tout aussi important que l’objet fini.

 

B) GENESE DE LA BRICOLOTHERAPIE :

La Bricolothérapie  découle de l’Art –Thérapie  (Méthode visant à utiliser le potentiel d’expression artistique et la créativité d’une personne à des fins psychothérapeutiques ou de développement personnel) et elle s’appuie :

  • sur le potentiel créatif du sujet :    La créativité fait partie de la vie… C’est un moyen efficace pour résoudre les problèmes et/ou affronter les périodes critiques de la vie…
    La créativité est l’aptitude à concevoir la réalité autrement… Elle permet au sujet de passer d’un mode de pensée habituel à un mode de pensée intuitif et imaginaire, qui lui permet de puiser des idées ressources dans son inconscient et de créer de nouveaux concepts, élargissant de ce fait la palettes des ressources et de solutions possibles
    Selon Victor LOWENFELD (Educateur) le potentiel créatif chez l’enfant nécessite simplement pour s’épanouir d’être mis EN PRATIQUE.
    Pour D.W WINNICOTT (Pédiatre et Psychanalyste Britannique),le jeu créatif est essentiel au développement de l’enfant et serait l’intermédiaire par lequel l’ enfant pourrait s’exprimer et se libérer de ses angoisses.
    La créativité est un outil d’intervention efficace en psychothérapie.
  • Et sur la notion d’objet transitionnel défini par Donald WINNICOTT:     Un objet transitionnel est un objet utilisé par un enfant à partir de l’âge de 4 mois pour représenter une présence rassurante (comme celle de la mère). Donald Winnicott fut le premier à parler de l’objet transitionnel ainsi que des phénomènes transitionnels au début des années 1950, soulignant soigneusement que leur existence était fonction des enfants. En effet, si tous les enfants occidentaux n’y ont pas recours, le phénomène est plus rare encore, voire le plus souvent inexistant, dans les sociétés extra-occidentales.

 

C) L’OBJET TRANSITIONNEL :

L’objet transitionnel est donc un objet privilégié, choisi par l’enfant ou l’adulte.

Objet généralement doux au toucher, il permet au bébé de lutter contre l’angoisse (angoisse de séparation  tout particulièrement) en gardant un minimum de sentiment de contrôle par la manipulation.

L’objet transitionnel devra survivre aux  différentes émotions qui habitent l’enfant lors de son développement. Par la suite quand apparaît et se développe le langage, l’objet transitionnel pourra être nommé.

L’objet transitionnel est donc un moyen pour l’enfant d’accéder à l’objectivité et de de survivre aux différents sentiments qu’il vit

L’espace transitionnel est le lieu de repos psychique entre la réalité (qui prend de plus en plus sens) et les sensations, les émotions qu’il doit gérer.

 

D) FONCTION :

L’objet transitionnel vient remplir une fonction essentielle : celle de défense contre l’angoisse. L’objet vient pour rassurer l’enfant, le réconforter, et tout parent connaît ce rôle. Winnicott précise surtout qu’il s’agit d’une protection contre l’angoisse de type dépressif, soit l’angoisse, justement, de perdre l’objet, c’est-à-dire l’objet maternel.

Winnicott précise que sa vie durant, le sujet utilisera des objets transitionnels. Mais ces objets auront bien évolué.

 

E) PHENOMENES TRANSITIONNELS :

Dans la Bricolothérapie, la création serait l’objet transitionnel et le processus de création permettrait la mise en mot et l’élaboration psychique de la problématique du sujet. La création, l’objet permettrait de faire du lien entre la vie psychique du sujet et l’extérieur par le biais du symbolique.

La bricolothérapie s’appuie sur le concept d’espace potentiel développé par Donald WINNICOTT dans l’ouvrage  «  Jeu et Réalité ».

 

F) DEVELOPPEMENT DE LA BRICOLOTHERAPIE EN FRANCE:

– Concept tout récent (2012) en cours de développement

– Formation « La bricolothérapie au quotidien «  à l’ACTIF à la Grande Motte Avril 2015

– Livre en cours. Sortie prévue Décembre 2015.

 

G)  LA MEDIATION THERAPEUTIQUE :

La Bricolothérapie exerce la fonction de tiers thérapeutique et permet de créer un espace de communication, d’expression entre l’accompagnant et le sujet en souffrance. L’objet réalisé permet au sujet d’apprivoiser,  de donner à voir et de dépasser sa souffrance. Le résultat artistique du bricolage n’est nullement l’objectif, c’est le sens et la mission que le sujet attribut à l’objet qui est primordial.

 

H) DOMAINE D’INTERVENTION DE LA BRICOLOTHERAPIE :

Les publics visés :

Le public auquel s’adresse la Bricolothérapie est un publique en souffrance psychique. Il s’adresse essentiellement aux enfants mais aussi aux adultes et aux personnes âgées.

Les lieux de pratique :

La bricolothérapie peut se pratiquer en exercice libéral dans le cabinet d’un psychologue, ou un atelier d’Art-thérapie ( ou plutôt  d’un bricolothérapeute), mais aussi en institution médico-sociale ou de soin ( IME, ITEP, ESAT, Foyer de vie , MAS, Hopital de jour, Hopital, EHPAD, maison de retraite…)

Elle peut se faire soit en individuel, soit en groupe.

Méthode :

Identifier avec le sujet en souffrance la problématique rencontrée et les moyens qui lui permettraient de dépasser celle-ci.

Déroulement d’une séance ou d’un atelier :

Temps d’accueil et de mise en mots de la problématique ou lors des ateliers de groupe de mise en mots des participants sur la problématique qui a été choisie ( exemple lors des » Goûter-Parlotte »).

Temps de production de l’objet transitionnel qui peut prendre plusieurs séances

Temps d’échange autour du travail de production (Vécu durant la production, étape futures à réaliser, ..)

 

I) LES DIFFERENTES MEDIATIONS:

– la couture

– le crochet

–  la photographie

– le scrapbooking

– le scrapboxing

– la porcelaine froide

– la pâte à modeler et les différentes pâtes

– le collage

– le dessin

– L’écriture

– Les marionnettes

– Les bandes dessinées

– La vidéo…

 

J) BIBLIOGRAPHIE :

  • Winnicott (D. W.),Les objets transitionnels, Paris, Payot, coll. « Petite Bibliothèque Payot », 2010 (comprend notamment « Objets transitionnels et phénomènes transitionnels » publié initialement in De la pédiatrie à la psychanalyse, pp. 109-125, Payot, 1969).
  • Winnicott (D. W.),La mère suffisamment bonne, Paris, Payot, coll. « Petite Bibliothèque Payot », 2006.
  • Winnicott (D. W. Jeu et réalité, Paris , Payot, coll « Petite Bibliothèque Payot »
  • Article « La bricolothétaie » dans le magasine Créative
  • Article sur «  La colère et la Bricolothérapie » chez Lait fraise magasine.
  • Article sur « le sommeil et la Bricolothérapie » dans le magasine BABYMAG.

 

K ) QUELQUES CREATIONS DE BRICOLOTHERAPIE :

craspouet1Le théâtre magique :

Le théâtre magique est composé de différentes poupées ou marionnettes représentant chacune des émotions. On pourra ainsi trouver la fée soucis, la fée colère, la fée joie… Celles-ci permettront lors de la confection d’aider à identifier ses émotions puis, une fois terminées, d’aider à les exprimer, à mettre des mots dessus.

léo 1 Le doudou thérapeutique :

Le doudou est toujours l’histoire d’un lien entre l’enfant et ses parents, il remplace ces derniers au moment de l’endormissement, car ils ne peuvent pas toujours être présents. Si parents et enfants ont réalisé ensemble ce doudou, le lien en est d’autant plus fort ! Faire un doudou soi-même est d’ailleurs un bon moyen de le rendre encore plus rassurant : on peut le parfumer, y intégrer une bouillotte sèche et tout simplement le confectionner selon les désirs du premier concerné.

cra8 La poussière d’étoiles.

Il ne s’agit que d’un simple bocal empli de paillettes bleues, mais en décorant le bocal, l’enfant confèrera à la poudre ses propriétés protectrices. Il lui suffira alors d’en souffler une pincée au pied du lit et de prononcer sa propre formule magique pour créer un périmètre de sécurité et éloigner les monstres qui rodent. L’enfant devient alors acteur de son propre endormissement.

 

 

signature

Formation BRICOLOTHERAPIE : 1ère Journée

Nous avons commencé notre première demi-journée par le classique tour de table des stagiaires : à ma grande joie 12 départements français  étaient représentés !!!! Les stagiaires (Educateur- Spécialisé, Moniteur-Educateur, Aide-Médico-Psychologique, Assistante Sociale) venaient d’établissement médico-social enfant et adulte, du secteur de la protection de l’enfance, de foyer mère-enfant et de foyer d’accueil d’urgence pour les femmes victimes de violences conjugales.

Je me suis bien évidement présentée et j’ai présenté le contenu de la formation :

résumé 1

  • Présentation de la Bricolothérapie
  • Réflexion sur la créativité
  • Réflexion sur les émotions
  • Fiche Créapsy N° 1 : L’arbre à émotions
  • Les médiums de la bricolothérapie
  • La colère et la Bricolothérapie
  • Fiche Créapsy N°2 : La Règle à colère
  • Fiche Créapsy N°3 : La boite à colère
  • Fiche Créapsy N°4 : Le porte-clefs à colère
  • La tristesse et la Bricolothérapie
  • Fiche Créapsy N°5 : La tasse aux larmes
  • Fiche Créapsy N°6 : Le carnet à tristesse
  • Fiche Créapsy N°7 : Le bocal à douceurs
  • Les mots de la nuit et la Bricolothérapie
  • Fiche Créapsy N°8 : » L’endormisseuse »
  • Fiche Créapsy N°9 : La bouillote réconfort
  • Fiche Créapsy N°10 : La fée à soucis
  • La peur et la Bricolothérapie
  • Fiche Créapsy N°11 : La cage à peurs
  • La famille KIGUERITOUT
  • Bibliographie diverse et variée
  • résumé 2                                                                                                                                                                                          QUI SUIS-JE…

    avatarmoi2

    Une Psychologue passionnée et un peu farfelue, une maman de doudou thérapeutique, « La Famille KIGUERITOUT », une Marchande de Mots que j’échange contre des Maux, une touche à tout en matière de Bricolage et parfois même comme certains de mes petits patients aiment à le pensée…une fée, mais chut ! Ça c’est un secret !!!

    J’ai eu droit un jour à un fabuleux poème, d’une jeune Mathilde :

    Sophie,

    C’est ma psy,

    Elle m’enlève mes soucis et me guérie !

    On peut arriver en pyjama,

    Cela ne la dérangera pas.

    Sophie, elle fait de la magie !

    Elle essaie de le cacher

    Mais moi je le sais,

    C’est une fée !

    C’est la meilleure,

    On peut l’appeler à toutes les heures !

    Je l’adore

    Elle est en or !

     

    Pour les choses un peu plus sérieuses, j’ai

    -un DESS de Psychologie Clinique et Pathologique obtenu à l’Université Paul Valéry à Montpellier,

    – 20 ans d’expérience dans le secteur Médico-Social,

    – 14 ans d’expérience en tant que Formatrice également sur le secteur Médico-Social,

    – Et je suis installée en libéral depuis 16 ans à Prades le lez dans l’Hérault.

    J’adore la couture, les pois, la dentelle, le crochet, les tissus à poils, la photographie, le scrapbooking, le scrapboxing, la porcelaine froide, la pâte à modeler, les histoires de monstres et de sorcières gentilles, les livres de psychologie et de bricolage, les émotions en tout genre et surtout j’aime utiliser et associer plusieurs de ces techniques à la fois.

    Comme vous avez dû le comprendre j’adore bricoler : je suis toujours aussi heureuse lorsque je réalise « quelque chose » ou que j’aide quelqu’un à réaliser un « quelque chose ». C’est toujours magique de voir ce «  quelque chose »qui n’existait pas avant, prendre forme et naître entre nos mains pour devenir un objet unique et précieux et ce d’autant plus que cet objet est destiné à aider quelqu’un à dépasser sa problématique psychologique.

    J’ai réussi il y a quatre ans maintenant à associé ma passion pour la Psychologie et le Bricolage : la Bricolothérapie était née !

    J’ai aménagé dans mon cabinet de Psychologie un atelier que j’ai nommé «  L’Atelier Créapsy »… Mon cabinet déjà atypique s’est littéralement transformé en caverne d’Alibaba…

    J’aime passer des heures dans cet espace ( qui devient même en dehors des consultations espace de jeux pour mes enfants car mon cabinet se trouve au rez de chaussée de ma maison) entouré de mes livres de psycho, de mes CD de relaxation, des tissus, boutons, fils de différentes couleurs, petits et grands KIGUERITOUT en cours de réalisations qui attendent patiemment la prochaine séance de leur «  Constructeur-créateur », suspendus à un fil d’étendoir qui traverse toute la pièce et donne à voir toutes ces fabuleuses créations.

    J’ai toujours un stylo à portée de main et un appareil photo pour dessiner un nouveau projet, noter ou photographier une idée intéressante.

    Ce que je n’aime pas, c’est faire des objets en séries qui n’ont pas de destinataire précis et surtout qui ne sont pas destinés à accompagner une problématique psychologique en particulier.

    Face à la demande grandissante de KIGUERITOUT, je me suis résolue à voir les choses autrement…Je ne connais pas les personnes pour qui l’objet est réalisé, mais j’ai choisi d’être aidée dans leur réalisation par des personnes pour qui cela a du sens de participer à cette création (Merci aux travailleurs d’ESAT et surtout à celle que je nommerai Madame VAN).

 

résumé 3

 

 

Craspouette KIGUERITOUT….

Le super anniversaire de Hanaë…vient de prendre fin aussi je peux vous dévoiler ma création de cette semaine bricolée spécialement pour les 5 ans de cette petite fée…

LA MAISON DE CRASPOUETTE:

cra1

cra2

cra4

cra5

 

Bonjour,

Je m’appelle CRASPOUETTE KIGUERITOUT,

je suis une

marionnette  monstre très très gentille… !

J’ai deux grands yeux pour pouvoir te voir et deux petites oreilles, petites mais très efficaces pour écouter toutes les joies, les peurs, les coléres et les tristesses que tu peux avoir dans ton cœur ou dans ta tête…

Il te suffit de me raconter …

Bienvenue dans mon monde magique !!!

 

cra3

 

Le soir avant de se coucher,  Craspouette adore qu’on raconte à Ariette, sa petite chouette- doudou tous les soucis que l’on a dans son cœur et dans sa tête… Elle avale tous les soucis…On la couche ensuite dans son petit lit, on ferme sa boite et on dort tranquillement…Le matin lorsque l’on se réveille tous les soucis on disparut !!!!

 

cra6

 

Craspouette a parfois peur des vilains monstres aussi elle a son Spray Anti-Monstre…Si toi aussi tu as un peu beaucoup peur des monstres tu peux l’utiliser comme c’est expliqué sur la page suivante…

 

cra9

 

Il y a des nuits où elle fait des vilains cauchemars… et ça lui fait très peur !

Aussi avant de se coucher et pour dormir tranquillement,  elle aime bien utiliser un peu de poussière d’étoile.

Si tu as envie (ou besoin) de faire comme elle demande à maman ou papa de t’aider comme c’est expliqué dans le mode d’emploi.

 

cra8

 

Enfin…Elle a une baguette magique pour essayer de réaliser tous tes rêves…mais ça c’est un secret que seuls les enfants peuvent garder !

cra7

 

Merci de prendre soin de  Craspouette

Et bonnes aventures !!!

 

signature

 

Les vacances de RITON

La mascotte de la classe de ma louloute, RITON le raton laveur, est venu passé les vacances de février à la maison…

Mais le pauvre il est arrivé dans un vulgaire sac Dora tout élimé…!!!

Aussi nous avons décidé de lui faire profité de notre Bricolothérapie pour qu’il se sente mieux et surtout qu’il voyage confortablement de maison en maison…

Nous lui avons fait une petite maison et tout pleins de choses utiles pour les ratons laveurs et surtout pour les enfants…

Afin que chacun puisse comprendre comment RITON aime que l’on s’occupe de lui nous avons réalisé un petit livre avec des photos que nous avons glissé dans sa valise-maison…

Nous vous laissons découvrir notre chouette aventure:

 

Riton vient passer quelques jours chez toi…

Comme tu peux le voir :

  • Il a une petite maison avec une jolie fenêtre
  • Un petit lit tout moelleux avec un coussin tout doux
  • Un doudou hibou
  • Une baguette magique
  • Un spray Anti-Monstre
  • De la poussière d’étoile

Il  quelques petites habitudes… Si tu veux tu peux l’aider à les réaliser…

 

riton2

 

 

riton3

riton7

riton8

Le soir avant de se coucher,  Riton adore qu’on lui raconte tous les soucis que l’on a dans son cœur et dans sa tête… Il avale tous les soucis…On le couche ensuite dans son petit lit avec son petit doudou hibou,  on ferme sa maison et on dort tranquillement…Le matin lorsque l’on se réveille tous les soucis on disparut !!!!

 

riton4

riton10

riton5

riton6

riton 1

Riton a parfois peur des monstres aussi il a amené son Spray Anti-Monstre…Si toi aussi tu as un peu beaucoup peur des monstres tu peux l’utiliser comme c’est expliqué sur le mode d’emploi…

 

riton11

 SRAY ANTI-MONSTRES

 Marche contre tous les monstres, sorcières et bestioles en tout genre…

Mode d’emploi : A pulvériser dans la chambre, dans les placards, les coins noirs, sur le lit et surtout sous le lit !!!                                                                                                                                                                 

Composition : Produit 100%bio, composé d’eau et de fleur d’oranger  alimentaire; Flacon en plastique ; contient environ 125 ml.            

Attention ne pas avaler !

Pour tous ceux qui veulent à nouveau dormir tranquillement !!!

 

 

Il y a des nuits où il fait des vilains cauchemars…aussi il aime bien utiliser un peu de poussière d’étoile avant de se coucher. Si tu as envie de faire comme lui demande à maman ou papa de t’aider comme c’est dit dans le mode d’emploi.

 

riton12

 

Poussière d’étoile Anti-Cauchemar                                 

Pour des nuits étoilées douces et tranquilles !

Mode d’emploi :                                                                                                                                                                           Ouvrir délicatement juste avant de se mettre au lit.                                                                                                                     Remplir la cuillère/dosette.                                                                                                                                                                 Réciter une formule magique préalablement inventée et surtout personnalisée du genre « Tric trac troc…fric frac froc…ouste  vilains cauchemars ».                                                                                                                                                   Souffler sur la poussière d’étoile et se coucher tranquillement.

Composition : Poudre de paillette très rare et très ancienne.

Attention : très puissante, à utiliser en toute petite quantité !

Enfin…il a une baguette magique pour essayer de réaliser tous tes rêves…mais ça c’est un secret que seuls les enfants peuvent garder !

 

riton9

 

Merci d’avoir accueilli et pris soin de  Riton

Et à tout bientôt pour de nouvelles aventures !!!

 

Voila Rose et moi avons eu beaucoup de plaisir à réaliser cette maisonnette et Riton était trop content !!!!! 

J’espère que cela vous a plu 🙂

 

 

 

t

 

Veilleuse…

L’été… les cauchemars, les bestioles et les monstres en tout genre

ne sont pas en vacance eux !!!!!

Aussi rien de plus simple pour les mettre à distance…

Une petite « maison photophore » achetée moins de 3 euros à Cocktail Scandinave

 v1

 

 

A personnalisé ou pas à volonté…

v2

Une bougie » LED » … achetées par 6 à moins de 4 euros chez Zodio…

Elle a un petit interrupteur pour allumer/éteindre

v3

 

Et voilou…le tour est joué…adieux tous les vilains …

 

et vive les douces nuits étoilées!!!

v4

 

Les phobies

Dans le cadre de la préparation d’une formation sur les phobies…J’ai essayé de répertorier les phobies existantes…Cela fait froid dans le dos mais c’est important de comprendre la soufrance de ces personnes enfermées dans cette problématique…

Cette liste contient près de 500 phobies, malgré ce nombre elle est loin d’être exhaustive…

 

 

A

Achmophobie

peur des pointes (☺aussi Aichmophobie)

Ablutophobie

peur de se baigner

Acarophobie

peur des piqûres d’insectes

Acérophobie

peur des acides

Achluophobie

peur de l’obscurité (☺ aussi Kénonauphobie)

Acnophobie

peur de l’acné

Acousticophobie

peur du bruit

Acrophobie

peur des grandes hauteurs

Aéroacrophobie

peur des espaces ouverts placés en hauteur

Aérocolophobie

peur des gaz dans le côlon (☺aussi Erubophobie)

Aérodromophobie

peur des avions (☺aussi Aviophobie)

Aérophobie

peur des courants d’air, de la contamination par l’air

Agoraphobie

peur des espaces découverts

Agraphobie

peur d’être violé

Agliophobie

peur de la douleur (☺aussi Algophobie)

Agrizoophobie

peur des animaux sauvages

Aichmophobie

peur des pointes (☺aussi Achmophobie)

Ailurophobie

peur des chats (☺aussi Galéphobie)

Alcoolophobie

peur de l’alcool

Alektorophobie

peur des poulets

Alopophobie

peur des chauves

Algophobie

peur de la douleur (☺ aussi Agliophobie)

Amathophobie

peur de la poussière (☺aussi Myxophobie)

Amaxophobie

peur des voitures, de conduire une voiture

Ambulophobie

peur de marcher (☺aussi Basophobie)

Amnésiphobie

peur de perdre la mémoire

Amychophobie

peur des accidents

Anabléphobie

peur de regarder avec insistance

Androphobie

peur des hommes

Anémophobie

peur du vent

Anginophobie

peur d’une crise d’angine

Anglophobie

peur des anglais, des anglo-saxons

Angrophobie

peur de se mettre en colère

Anhidrophobie

peur de ne pas transpirer

Anorgasmophobie

peur de ne pas avoir d’orgasme

Anosmophobie

peur de perdre l’odorat

Anthelmophobie

peur des vers

Anthropophobie

peur de la société

Anthlopophobie

peur des inondations

Anuptaphobie

peur de rester célibataire

Apeirophobie

peur de l’infini

Aphenphosmophobie

peur d’être touché

Aphrophobie

peur du désir sexuel

Apiphobie

peur des abeilles

Apopathodiaphulatophobie

peur de la constipation

Apopathophobie

peur des éxcréments / de défequer

Apotemnophobie

peur des gens amputés

Appertophobie

peur des ouvre-boîtes

Aquaphobie

peur de l’eau

Aquariophobie

peur des aquariums

Aquilaphobie

peur des aigles

Arachnophobie

peur des araignées

Arctophobie

peur des ours

Arénaphobie

peur du sable

Arithmophobie

peur des chiffres

Aromaphobie

peur des odeurs

Arrehenphobie

peur des hommes

Arsonphobie

peur du feu ( ☺ aussi Pyrophobie)

Arthrophobie

peur de l’arthrose

Ascensumophobie

peur des ascenseurs

Aseptophobie

peur des désinfectants

Asthénophobie

peur de s’évanouir

Astrapéphobie

peur des éclairs

Astrophobie

peur des étoiles, de l’espace céleste

Asymétriphobie

peur des choses non symétriques

Ataxiophobie

peur du manque de coordination musculaire

Ataxophobie

peur du désordre

Atélophobie

peur des imperfections

Atéphobie

peur de la ruine

Athazagoraphobie

peur d’être oublié

Atomosophobie

peur des explosions atomiques

Atramantophobie

peur de l’encre, des encriers

Atychiphobie

peur d’échouer

Aupniaphobie

peur des insomnies

Aurophobie

peur de l’or / de l’aube

Autocheirothanatophobie

peur du suicide

Autodysosmophobie

peur de produire des mauvaises odeurs ( ☺ aussi Bromidrophobie)

Automatonophobie

peur des automates, des automatismes

Automysophobie

peur de se salir, d’être sale

Autophobie

peur d’être seul

Aviophobie

peur de voler en avion ( ☺ aussi Aérodromophobie)

B

Bacillophobie

peur des microbes (☺aussi Microbiophobie)

Bactériophobie

peur des bactéries

Balanophobie

peur du gland

Balnéophobie

peur du bain

Balsamophobie

peur des pommades

Baryphobie

peur de la pression

Basophobie

peur de marcher (☺aussi Ambulophobie)

Bathophobie

peur des profondeurs

Batonophobie

peur des plantes

Batracophobie

peur des grenouilles

Battophobie

peur d’être battu, peur du fouet

Bédéphobie

peur de bandes dessinées

Bélénophobie

peur des épingles (☺aussi Bélouéphobie)

Béleptérophobie

peur de fléchettes

Bélouéphobie

peur des épingles (☺aussi Bélénophobie)

Bibliophobie

peur des livres

Bitrochosophobie

peur de bicyclettes

Blemmophobie

peur du regard des autres

Blennophobie

peur de la viscosité

Borbophobie

peur des gargouillements

Bradyphobie

peur du ralentisement

Bromidrophobie

peur des odeurs corporelles (☺aussi Autodysosmophobie)

Brontophobie

peur du tonnerre

Bufonophobie

peur des champignons vénéneux

Buticulaphobie

peur des bouteilles

Buxidaphobie

peur des boîtes

Buxophobie

peur du buis

C

Cacophobie

peur de la laideur

Cachexophobie

peur de la faiblesse

Cachophobie

peur de rire

Caïnophobie

peur de la nouveauté (☺aussi Kaïnotêtophobie)

Calamophobie

peur des plumes

Calcéophobie

peur des chaussures

Caligynephobie

peur des femmes aux formes voluptueuses

Campanophobie

peur des clochers, des cloches

Cancérophobie

peur du cancer

Capéophobie

peur des chapeaux

Capillophobie

peur des cheveux

Cardiophobie

peur du coeur, des maladies cardiaques

Carminophobie

peur de pèter (☺aussi Aérocolophobie)

Carnophobie

peur de la viande (☺aussi Créatophobie)

Carpophobie

peur des fruits

Cartophobie

peur des cartes

Cataphobie

peur de l’immobilisme

Catagelophobie

peur du ridicule

Catapédaphobie

peur de grimper haut

Catoptophobie

peur des miroirs

Catharophobie

peur de la purge

Cathisophobie

peur de s’asseoir

Cénophobie

peur des idées ou des choses nouvelles

Céphalophobie

peur des têtes

Cervalophobie

peur de la bière (☺aussi Tégestophobie)

Chaétophobie

peur des cheveux

Cheimaphobie

peur du froid

Cheimophobie

peur des orages

Chéloniphobie

peur des tortues (☺aussi khéloniphobie)

Chemophobie

peur des produits chimiques

Cherophobie

peur de la joie

Chionophobie

peur de la neige

Chionosphérophobie

peur des boules de neige

Chirophobie

peur des vertèbres, de la colonne vertébrale

Cholaphobie

peur de la bile, de vomir de la bile

Chorophobie

peur de danser

Chrométophobie

peur de l’argent

Chromophobie

peur des couleurs

Chronomentrophobie

peur des horloges

Chronophobie

peur du temps

Cinéphobie

peur du cinéma

Circophobie

peur du cirque

Claustrophobie

peur des endroits / espaces clos

Cléisiophobie

peur d’être enfermé à clé

Cleptophobie

peur de voler des objets

Climacophobie

peur de tomber dans les escaliers

Clinophobie

peur d’aller se coucher

Cnidophobie

peur des cordes

Cochliophobie

peur des cuillers

Cofféapuilophobie

peur des cafetières

Coïmetrophobie

peur des cimetières

Conchiliophobie

peur des coquillages

Congiariophobie

peur des loteries

Coprastasophobie

peur de la constipation

Coprophobie

peur des excréments (☺aussi Scatophobie)

Créatophobie

peur de la viande (☺aussi Carnophobie)

Cremnophobie

peur des précipices

Crénophobie

peur des eaux minérales

Cristallophobie

peur des cristaux

Cruciverbophobie

peur des mots-croisés

Cucurbitophobie

peur des melons, des cornichons, des concombres

Cumulophobie

peur des nuages

Cumyxaphobie

peur des allumettes (☺aussi Philuménophobie)

Cuniculophobie

peur des lapins

Cyanophobie

peur du bleu

Cyberphobie

peur des ordinateurs

Cyclophobie

peur des vélos

Cymophobie

peur des vagues

Cynophobie

peur des chiens

Cypridophobie

peur des prostituées

Cystophobie

peur de la vessie, peur d’uriner (☺aussi Diurophobie et Mictophobie)

D

Dartrophobie

peur des boutons sur la peau

Dentoscalpophobie

peur des cure-dents (☺aussi Odontoscalpophobie)

Dermophobie

peur de la peau

Diaprophobie

peur de la transpiration

Diétophobie

peur des régimes alimentaires

Dicophobie

peur des dictionnaires

Digestophobie

peur de la digestion (☺aussi Peptophobie)

Digiconsuérophobie

peur des dés à coudre

Diképhobie

peur de la justice

Dinophobie

peur des dinosaures

Discophobie

peur des disques

Diurophobie

peur d’uriner

Dolichophobie

peur de grandir

Domophobie

peur des maisons

Dromophobie

peur de traverser la rue

Dynamophobie

peur du mouvement

Dysmorphophobie

peur d’être disgracieux / anomalies anatomiques

Dyslexophobie

peur de mal parler

Dysosmophobie

peur des mauvaises odeurs (☺aussi Bromidrophobie)

E

Ectophobie

peur des fantômes

Eisophobie

peur des miroirs

Ejaculophobie

peur d’éjaculer

Elainophobie

peur de l’huile

Emetophobie

peur de vomir

Emmenophobie

peur des règles

Emonctophobie

peur des déchets

Endophobie

peur de l’intérieur

Enduophobie

peur de s’habiller

Entérophobie

peur des crampes intestinales

Entomophobie

peur des insectes

Enurophobie

peur de faire pipi au lit

Ephécalarophobie

peur des calendriers

Erithophobie

peur d’être excité

Erubophobie

peur de pèter (☺aussi Aérocolophobie)

Ereutophobie

peur de rougir (☺aussi Erythrophobie)

Erotophobie

peur de la sexualité

Erpétophobie

peur des serpents (☺aussi Herpétophobie)

Erpétolophobie

peur de grenouilles

Eructophobie

peur de faire des renvois

Erythrophobie

peur de rougir (☺aussi Ereuthophobie)

Esitériophobie

peur des transports

Ethylophobie

peur de l’alcool

Exhibophobie

peur de se montrer

Extraphobie

peur des suppléments

F

Fangophobie

peur de la boue

Favophobie

peur des fèves

Fébriphobie

peur de la fièvre (voir aussi Pyrétophobie)

Félinophobie

peur des félins

Fibulanophobie

peur des boutons

Fiscaphobie

peur des impôts

Fongophobie

peur des moisissures

Francophobie

peur des français

Frigidophobie

peur de la frigidité

Frigophobie

peur du froid

Furfurophobie

peur des céréales

G

Galactophobie

peur du lait

Galéphobie

peur des chats (☺aussi Ailurophobie)

Gallinophobie

peur des poules (☺aussi Gallophobie)

Gallophobie

peur des poules (☺aussi Gallinophobie)

Gastralgophobie

peur des maux d’estomac (☺aussi Stomachophobie)

Gazettophobie

peur des journaux

Généalophobie

peur des ancêtres

Génophobie

peur du sexe

Géophobie

peur de la terre

Géphyrophobie

peur de franchir un pont

Germanophobie

peur des allemands

Gerontophobie

peur des personnes âgées

Glacophobie

peur de la glace

Glandophobie

peur des frondes, des lance-pierres

Glossophobie

peur des langues

Glycophobie

peur du sucre

Gonadophobie

peur des organes sexuels

Gonophobie

peur d’attraper une maladie vénérienne

Graphophobie

peur d’écrire

Gynécophobie

peur des femmes (☺aussi Gynéphobie)

Gynéphobie

peur des femmes (☺ aussi Gynécophobie)

H

Halitophobie

peur d’avoir mauvaise haleine

Héliophobie

peur du soleil

Helminophobie

peur du ténia

Hématophobie

peur du sang

Héméralophobie

peur de la diminution d’acuité visuelle au crépuscule

Hémorroïdophobie

peur des hémorroïdes

Hépatomégalophobie

peur du grossissement du foie

Héraldophobie

peur des blasons

Herpetophobie

peur des serpents (☺aussi Erpetophobie)

Hippophobie

peur des chevaux

Homilophobie

peur des sermons

Huhulophobie

peur des chouettes, des hiboux

Hululophobie

peur des cris de hiboux

Hyalophobie

peur du verre

Hylophobie

peur des forêts

Hydrophobie

peur de l’eau

Hypoglycérophobie

peur de manquer de sucre

Hypophobie

peur de se sentir inférieur

Hystérophobie

peur des crises de nerf (☺aussi Névrophobie)

I

Iatrophobie

peur des médecins

Ichtyophobie

peur des maladies de la peau

Iconomécanophobie

peur des appareils photo

Iconophobie

peur des images

Ictophobie

peur de la jaunisse

Indigophobie

peur du bleu

J

Jacondophobie

peur de la Joconde

Jazzophobie

peur du Jazz

Jetonophobie

peur des jetons

Jokerophobie

peur des jokers

Judéophobie

peur des juifs

K

Kaïnotêtophobie

peur de la nouveauté (☺aussi Caïnophobie)

Kénonauphobie

peur du noir (☺aussi Kénophobie et Achluophobie)

Kénophobie

peur du noir / de l’obscurité

Kéfirophobie

peur du lait de brebis

Kératophobie

peur des ongles, des griffes et des cornes

Khéloniphobie

peur des tortues (☺aussi Chéloniphobie)

Korriganophobie

peur des lutins

L

Lachanophobie

peur des légumes

Laxophobie

peur de la diarrhée

Lécythiophobie

peur des flacons de parfum

Lépidophobie

peur des papillons

Leucoséphobie

peur de la page blanche

Lithophobie

peur d’avoir des pierres aux reins (☺aussi Néphrophobie)

Logophobie

peur de parler

Lombalgophobie

peur d’avoir mal au dos

Lordophobie

peur de courber le dos exagérément

Lucanophobie

peur des cerfs-volants

Luminophobie

peur des lampes, des lumières

Lycanophobie

peur du loup

Lyssophobie

peur de devenir fou

M

Machairophobie

peur des armes blanches, des couteaux

Maniphobie

peur de devenir maniaque

Marbethophobie

peur de hôtels

Masophobie

peur de s’infliger soi-même une douleur

Malacophobie

peur des mollusques

Mécascriptophobie

peur des machines à écrire

Mélanophobie

peur du rouge, peur de bronzer

Mellophobie

peur du miel

Ménophobie

peur des règles douloureuses

Metallophobie

peur des métaux

Microbiophobie

peur des microbes (☺aussi Bacillophobie)

Mictophobie

peur d’uriner (☺aussi Diurophobie)

Mnémophobie

peur des souvenirs

Molubdotémophobie

peur des taille-crayons

Monophobie

peur d’être seul

Moreaunélaphobie

peur des dessins et peintures

Mucilophobie

peur de la gelée, des substances visqueuses

Musophobie

peur des souris

Myalgophobie

peur des douleurs musculaires

Mycophobie

peur des champignons

Mysophobie

peur de la contamination / saleté / microbes

Mythophobie

peur des histoires

Myxophobie

peur de la poussière (☺aussi Amathophobie)

N

Nanopabulophobie

peur des nains de jardin à brouette

Nanophobie

peur des nains

Napoléophobie

peur de Napoléon

Nécrophobie

peur des morts

Néphrophobie

peur des maladies du rein (☺aussi Lithophobie)

Neurasthénophobie

peur de la tristesse

Névrophobie

peur des crises de nerf (☺aussi Hystérophobie)

Nicophobie

peur des cigarettes

Noeudelerophobie

peur des noeuds papillons

Nosophobie

peur des maladies

Notaphobie

peur des factures (☺aussi Votaphobie)

Nourinophobie

peur des cochons (☺aussi Suidéphobie)

Nudophobie

peur de la nudité

Numérophobie

peur des numéros

Numismatophobie

peur des monnaies

Nyctalophobie

peur de la nuit (☺aussi Nictophobie )

Nyctophobie

peur de la nuit (☺aussi Nyctalophobie )

O

Ocaludophobie

peur des jeux de l’oie

Ocaphobie

peur des oies

Occultophobie

peur des l’occulte

Ochlophobie

peur de la foule

Oculophobie

peur des yeux

Odolabélophobie

peur des étiquettes de parfum

Odolaphobie

peur des parfums

Odontophobie

peur d’avoir mal aux dents

Odontoscalpophobie

peur des cure-dents (☺aussi Dentoscalpophobie)

Oenophobie

peur du vin

Oenosémiophobie

peur des étiquettes de bouteilles de vin

Oestrophobie

peur des périodes de fécondation

Oïcophobie

peur des maisons

Oligophobie

peur de l’huile

Oniophobie

peur de faire des achats

Onirophobie

peur des rêves

Onomatophobie

peur des cris

Oolophobie

peur des oeufs (☺aussi Ovophobie)

Operculophobie

peur des couvercles, des trappes, des taques d’égout

Ophiophobie

peur des serpents

Orchidophobie

peur des testicules

Orexophobie

peur d’avoir de l’appétit

Orgasmophobie

peur de l’orgasme

Ornithophobie

peur des oiseaux

Orophobie

peur de la montagne

Ostéophobie

peur des maladies osseuses

Otalgophobie

peur des maladies de l’oreille

Ovophobie

peur des oeufs (☺ aussi Oolophobie)

P

Pabullophobie

peur des brouettes

Pachidermophobie

peur des éléphants

Paléophobie

peur de l’ancien, peur des fossiles

Pantophobie

peur de tout

Parophobie

peur des rapports sexuels

Parodontophobie

peur de l’inflammation des gencives

Paternatalophobie

peur des pères noël

Pathophobie

peur des maladies

Pectophobie

peur de cracher

Pédiophobie

peur des poupées (☺aussi Plangonophobie )

Pédophobie

peur des enfants

Pénidébarphobie

peur des péniches de débarquement

Peperophobie

peur du poivre

Peptophobie

peur de la digestion (☺aussi Digestophobie)

Périglycophobie

peur des emballages de sucre

Phalérophobie

peur des décorations

Phanérophobie

peur des poils

Pharmacophobie

peur des médicaments

Pharyngophobie

peur d’avoir mal à la gorge

Phasmophobie

peur des fantômes

Philatélophobie

peur des collections de timbres

Philuménophobie

peur des allumettes (☺aussi Cumixaphobie)

Phlogophobie

peur des flammes

Phobophobie

peur d’avoir peur (d’avoir une crise: est unephobie d’anticipation).

Phonéophobie

peur de tuer

Photophobie

peur de la lumière

Phytophobie

peur des plantes

Pipophobie

peur des pipes

Placomusophobie

peur des bouchons de champagne

Plangonophobie

peur des poupées (☺aussi Pédiophobie )

Pléthophobie

peur des excès

Plombophobie

peur des plombs, des scellés

Pneumophobie

peur de respirer

Pnigophobie

peur de l’étouffement / étranglement

Potamophobie

peur des rivières

Potophobie

peur de boire

Pressophobie

peur des fers à repasser

Prosophobie

peur des visages

Pruritanophobie

peur de se gratter le fondement en public

Psoriasophobie

peur des maladies éruptives

Psychophobie

peur de l’esprit

Ptéronophobie

peur des plumes

Publiphobie

peur des publicités

Pulvérophobie

peur de la poudre

Pyophobie

peur des plaies suppurantes

Pyrotechnophobie

peur des munitions, des cartouches

Pyrétophobie

peur d’avoir la fièvre (☺aussi Fébriphobie)

Pyrophobie

peur du feu, peur des briquets (☺aussi Arsonphobie)

Q

Quintophobie

peur des crises de toux

R

Radiophobie

peur des radiations

Rectophobie

peur des maladies du rectum

Rhinophobie

peur du rhume

Rupophobie

peur de la saleté

S

Salinophobie

peur du sel

Salcicophobie

peur des saucissons

Saponiphobie

peur du savon

Satanophobie

peur des démons

Scalaglobophobie

peur des boules de rampe d’escalier

Scatophobie

peur des excréments (☺aussi Coprophobie)

Scotophobie

peur des coupures

Scutellophobie

peur des écussons, des armoiries

Séborrhophobie

peur des sécrétions corporelles exagérées

Sédatophobie

peur des calmants

Sibilumophobie

peur des sifflets

Sidérodromophobie

peur des trains, peur du chemin de fer

Sidérophobie

peur du fer

Sigillophobie

peur des sceaux

Signopaginophobie

peur des signets

Sinapophobie

peur des pansements

Sinusophobie

peur des maladies nasales

Sitiophobie

peur d’avoir de l’appétit

Somatophobie

peur du corps

Spacenophobie

peur de l’espace

Spasmophobie

peur des convulsions

Spermophobie

peur du sperme

Splénomégalophobie

peur de se dilater la rate

Srygiophobie

peur de l’enfer

Statiophobie

peur de rester debout

Sténophobie

peur des rétrécissements

Stéphanophobie

peur des couronnes

Stickophobie

peur des autocollants

Stimulophobie

peur des stimulants

Stomachophobie

peur des maux d’estomac (☺ aussi Gastralgophobie)

Stomatophobie

peur des maladies de la bouche

Suidéphobie

peur des cochons (☺aussi Nourinophobie)

T

Tabacophobie

peur du tabac

Tachycardiophobie

peur d’avoir le coeur qui bat trop vite

Tachyphagophobie

peur de manger trop vite

Taijin Kyofu

peur d’offenser autrui par l’odeur ou le regard (terme japonais)

Talagophobie

peur d’avoir mal au talon

Taphophobie

peur d’être enterré vivant

Tégestophobie

peur de la bière (☺aussi Cervalaphobie)

Téléphonophobie

peur du téléphone

Thalassophobie

peur de la mer

Thanatophobie

peur de la mort

Théophobie

peur de Dieu

Thermophobie

peur de la chaleur

Thymophobie

peur de la dépression

Tintinophobie

peur de tintin

Tomophobie

peur d’être opéré

Tophophobie

peur de la goutte

Topophobie

peur des lieux géographiques

Torpophobie

peur de ne pas guérir

Toxicophobie

peur des poisons

Tramophobie

peur des trams

Trichophobie

peur des poils / cheveux

Triskaïdékaphobie

peur du chiffre treize

Trombinophobie

peur des trombones

Tudiculaphobie

peur des touilleurs de cocktails

Tussophobie

peur de tousser

Tyrosémiophobie

peur des étiquettes de fromage

U

Ulcérophobie

peur des ulcères

Urinophobie

peur d’avoir besoin d’uriner

Urticophobie

peur des éruptions de la peau

V

Vampirophobie

peur des vampires

Varicophobie

peur des varices

Vélociphobie

peur des vélos

Vergophobie

peur des vergetures

Vesicophobie

peur des cloches

Vesperophobie

peur du soir

Vexillophobie

peur des drapeaux

Villophobie

peur des animaux velus

Virophobie

peur des virus

Vitiligophobie

peur de la décoloration de la peau

Vitolphobie

peur des cigares

Votaphobie

peur des factures (☺aussi Notaphobie)

Vulnérophobie

peur de s’exposer aux coups et blessures

W

Windigo

peur de la nourriture (terme indien)

X

Xanthophobie

peur du jeune

Xénophobie

peur des étrangers

Xérophobie

peur du dessèchement de la peau

Xylophobie

peur du bois

Y

Yaourtophobie

peur du yaourt ou des ferments lactiques

Z

Zoophobie

peur des animaux

Zostérophobie

peur du zona

 

 

Pour essayer quand même de voir les choses avec un peu d’humour vous pouvez voir la pièce de Laurent BAFFIE intitulée » TOC TOC  !!!!

Le deuxième trimestre de la grossesse…

DEUXIEME TRIMESTRE :

La représentation d’enfant

C’est à ce moment là que la future maman commence à s’imaginer un enfant, une représentation d’enfant. Elle va commencer à le penser, à le dessiner à le projeter.

Elle sent les mouvements de l’enfant et va même pouvoir commencer à communiquer avec lui.

Elle commence à anticiper la venue de cet enfant qui prend de plus en plus de place….

L’instabilité émotionnelle et l’angoisse diminue.

La réalité de la grossesse est mieux perçue.

 

 

La bricolothérapie à la rescousse :

D’ici vendredi une nouvelle fiche Créapsy….

 » JE PRENDS SOIN DE MOI »